Nom: Joubert
Prénom: Pauline
Âge: 20 ans
Ancienneté: 1 mois
Son terrain de jeu: les chantiers "carrelage" de l'entreprise
Elle aime: Le bricolage, la mosaïque... bref, travailler de ses mains
Elle déteste: Le désordre
Son point fort: Je suis une femme dans un monde quasi exclusivement masculin et ça, en soi, c'est une force (rire) !
Sinon je dirais ma sensibilité et mon sens de l'esthétique. C'est ce que les clients apprécient chez moi...


Pauline surprend.
C'est la première femme "carreleur" de l'entreprise.
Elle est  timide, réservée mais sait parfaitement s'imposer dans la vie comme sur ses chantiers!
Retour sur un personnage atypique.


Pauline naît et grandit à Tours.
Dès son plus jeune âge, elle a une vision précise de ce qu'elle veut faire plus tard; Et contrairement aux autres petites filles, pas de princesse, pas de maîtresse, pas de mode; Elle veut un métier manuel.
Ainsi lorsqu'elle est agée de 15 ans, elle obtient son brevet des collèges et, à la première occasion, quitte le cursus classique pour s'orienter vers une formation CFA.
Elle  y fait son apprentissage, obtient son CAP à 17 ans puis son brevet professionnel en sortant major de promotion. Elle a 19 ans.

Très rapidement, elle obtient un CDI dans une entreprise de la région et devient propriétaire d'une maison qu'elle va réhabiliter elle-même... Une vie bien cadrée à seulement 20 ans.

20 ans, la vie devant elle et une envie de voir ailleurs qui grandit...
Pauline envoie un CV au service Ressources Humaines de l'entreprise Santunione et quelques mois plus tard, après avoir rencontré la direction, l'embauche est validée!
Début d'une nouvelle vie
 

L'Interview de Pauline


Pauline,
Votre arrivée au sein de l'entreprise est toute récente; Pouvez-vous nous expliquer les raisons de ce choix?

Il est vrai que beaucoup de possibilités s'offraient à moi... la France est vaste et les structures nombreuses.
Mais outre mon désir de changer de paysage et de cadre de vie,  j'avais envie de rejoindre une grande et belle entreprise; du moins une entreprise qui avait une histoire.
L'entreprise Santunione me semblait réunir les critères principaux et à la lecture de leur document RSE,  j'ai réalisé que beaucoup des valeurs qu'ils portaient étaient aussi les miennes... Respect, travail, mérite, entraide... J'ai eu le sentiment d'intégrer une famille!!


Une femme carreleur, ce n'est pas commun;  comment s'est passée votre intégration dans une équipe constituée à 100% d'hommes?
L'entreprise Santunione joue depuis longtemps le jeu de la parité mais c'est essentiellement  dans l'administratif que l'on retrouve les cadres et employées du sexe féminin.
Sur le chantier, c'est une première  mais cela ne m'a pas effrayé, bien au contraire.
J'aime évoluer dans une équipe masculine; les relations y sont plus franches; il n'y a pas de jalousies ou de mesquineries etc.
Alors, oui,  la première semaine, on m'a regardé comme une bête de foire. On ne comprenait pas trop ce que je faisais là...il y avait comme un doute, une légitimité à trouver.
Il fallait juste que je fasse mes preuves... Les barrières sont vite tombées.
 

Sur quel projet, oeuvrez-vous en ce moment?
Je pose actuellement les carreaux de sols et les faiënces dans la future résidence du Genovese. Un travail  de longue haleine!!
Où vous voyez-vous dans quelques années?
J'aimerais un jour devenir Chef de chantier et succéder à Yvan ! (rire)
Une femme qui gère une équipe exclusivement masculine, c'est encore moins commun, non??